05/07/2017

Le silence des communes genevoises

A quoi jouent les communes genevoises, elles qui ont confié leur communication à une entreprise extérieure? Epinglées par la presse suite à une interpellation du groupe PDC de Vernier, elles tardent visiblement à réagir. Or, que sait-on? Que la société qui a décroché ces lucratifs mandats paie ses employés, ses pigistes et ses communicants à des tarifs très nettement en-deçà de ce que préconisent les conventions collectives des branches concernées.

https://www.lecourrier.ch/150616/les_dessous_de_la_com_de...

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/communication-sou...

Curieusement, les entités publiques, logiquement soucieuses d’équité et de respect de ces mêmes conventions, ne réagissent pas alors même qu’elles sont maintenant informées d’une sous-enchère salariale plus que probable. Et ce dans un domaine pourtant si important: la communication.

On ne peut que s’étonner de ce manque de réaction alors que les élus sont si nombreux à crier au loup lorsque que des entreprises privées telles Tamedia ou Ringier licencient des journalistes à tour de bras.

DTT

13:42 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

C'est à l'aulne de ce genre d'information que je mesure l'opportunisme de nombreux élus comme Thierry Apothéloz, qui va tenter encore une fois l'aventure du CE, plus préoccupé par sa carrière que par le véritable bien être des gens qui lui ont donné sa confiance.

Écrit par : Pierre Jenni | 17/07/2017

Les commentaires sont fermés.