07/11/2016

Fêtes de Genève: le flou artistique

On le sait, chacun l’aura sans doute constaté, les Fêtes de Genève version 2016, rebaptisées Geneva Lake Festival, auront interpellé un très grand nombre de Genevois. Organisation, financement, gestion, etc., de nombreuses questions sont à ce jour toujours sans réponse. Des députés ont toutefois tenté d’en savoir un peu plus.

Parmi ceux-ci, le PLR Raymond Wicky a ainsi interpellé le Conseil d’Etat avec, notamment, l’importante question suivante: «Quel était le budget 2016 du Geneva Lake Festival, quel est le résultat des comptes et les représentants des collectivités publiques au sein de Genève Tourisme ont-ils accepté ce budget?»

Réponse du Conseil d’Etat: «Le budget du Geneva Lake Festival (GLF) avoisine les 7,5 millions de francs. Il a été approuvé à la majorité des membres du conseil de fondation présents. Le secret du vote doit être respecté conformément à l'article 16 du «Règlement d'organisation de la Fondation Genève Tourisme & Congrès» (FGT&C) stipulant notamment que les membres du conseil de fondation sont tenus de maintenir confidentiels et de ne pas exploiter à d'autres fins que pour leur activité au service de la FGT&C, les informations et les faits dont ils ont eu connaissance dans l'exercice de leur fonction et qui ne sont pas publics».

Cette réponse est édifiante à plus d’un titre. D’abord parce qu’il faut savoir que ce budget «avoisinant» les 7,5 millions de francs est globalement le double de celui de l’édition 2015 alors même que les Fêtes étaient deux fois plus longues! Ensuite parce que, il faut le rappeler, sur les onze membres que compte le Conseil de fondation de la Fondation Genève Tourisme & Congrès, trois proviennent de la fonction publique (Etat, Ville de Genève et communes).

On se retrouve ainsi avec une fondation de droit privé, indirectement financée avec de l’argent public et représentée pour un tiers par des fonctionnaires, qui ne communique pas les détails de sa gestion financière à un élu du peuple, cela avec la bénédiction du Conseil d’Etat.

Genève, un monde en soi.

DTT

08:32 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |