11/04/2016

RBI OUI OUI

De très nombreuses études publiées dans de sérieuses revues économiques le disent, les riches sont toujours plus riches. En parallèle, on l’a encore vu avec l’affaire des Panama Papers, un grand nombre de ces personnes fortunées placent leur argent dans les paradis fiscaux pour échapper au fisc de leur pays d’origine. Ces tricheries légales mais éthiquement dégueulasses représentent des milliards de francs, de dollars ou d’euros de pertes pour les collectivités publiques. Ce sont des faits.

D’un autre côté, d’innombrables entreprises nationales ou multinationales, même lorsqu’elles font des bénéfices, délocalisent dans des pays où la main d’œuvre est bon marché. Pour le plus grand bonheur des actionnaires et le malheur des forces vives des entreprises (les employés donc) qui se retrouvent au chômage, puis aux services sociaux. Ça aussi ce sont des faits.

Enfin, les progrès technologiques (robotisation, informatisation, automatisation, etc.) permettent de remplacer toujours plus de très nombreuses tâches humaines par des machines. Et comme la population augmente, du coup, il y a de moins de moins de travail pour tout le monde. Le chômage, inexorablement, va augmenter. En Suisse comme ailleurs. Les «assistés» seront toujours plus nombreux. Une évidence.

Moi, le 5 juin, je voterai oui au revenu de base inconditionnel. C’est logique et c’est la plus belle idée proposée depuis bien longtemps. De plus le système pour le financer, à savoir taxer de 0,05% tout retrait à un bancomat, est simplement parfait et permettrait l’application du RBI.

Au fait, 0,05% de 100 francs, par exemple, cela fait.. 0,05 centime.

DTT

15:03 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Après quelques réticences principalement due au lien traditionnelle entre effort et rémunération, voir de l'apologie de la paresse, je dois dire que je suis finalement totalement en faveur de ce RBI, mais pour des raisons un peu différentes:

Considérons aujourd'hui l’immense usine a gaz que représente l'ensemble des aides sociales sous divers formes (Chômage, Hospice Général, Logements subventionnés, AI, AVS, subside lamal, alloc familiales, bourse d'étude...), et a tous les niveaux (Fédéral, cantonal, communal).

Je penses qu'il vaudrait mieux récupérer tous ces moyens financiers dans un seul système simplifié, et en même temps alléger le fonctionnement des états des dizaines de milliers de fonctionnaire qui gèrent ça (donc encore des moyens financiers libérés) pour un versement unique et inconditionnel par habitant.

Ça irait aussi dans le sens d'une plus grande justice sociale. Même si ce serait versé autant aux riches qu'aux pauvres. Car fini les effets de seuil, les assistés qui ont plus de moyens qu'un working poor, fini aussi les profiteurs du système et donc la suspicions envers les bénéficiaire d'aides. Fini les business douteux sur le dos des chômeur en fin de droit, le flicage des bénéficiaires de l'AI etc...

De plus comme la survie de base serait assuré pour tous, ça pousserai surement beaucoup plus de gens a se lancer dans l'entrepreneuriat et pourrait ouvrir une ère de prospérité inattendue.

Malheureusement il y a peu de chance que ça passe car ce projet est autant torpillé par la gauche que la droite: Le PS trahit une fois de plus sa base pour être le parti des fonctionnaires, et la droite économique veut garder des employés corvéables et éviter un changement d’équilibre (ou de déséquilibre) économique.

Écrit par : Eastwood | 17/04/2016

J'ai lu que plusieurs essais de ce système, ou de systèmes apparentés, avaient été faits à l'étranger. Par contre je n'ai pas eu l'occasion de lire des des compte-rendus ou analyses détaillées de ces expériences dans nos journaux.
Aurais-je manqué ces informations ou nos journalistes n'en auraient-ils pas rendu compte , pas plus que les partis politiques qui prennent position sur le sujet ?

Écrit par : Mère-Grand | 21/04/2016

Les commentaires sont fermés.