18/02/2015

La police genevoise s'internationalise

Alors, comme ça, il n’y aura pas d’étrangers ni de frontaliers au sein de la police cantonale? C’est, tout du moins, ce qu’affirment les partisans du oui à la LPol. Le problème est qu'il y en a déjà. En effet, à la lecture du GHI du mardi 18 février, on apprend que Pierre Maudet veut «créer une unité entièrement dédiée à la mission de police de proximité au sein de la police cantonale». Mais avec qui?

C’est plus loin dans le même article que l’un des secrétaires adjoints de son département précise que cette création passera par une augmentation des effectifs. «Les effectifs de la police cantonale de proximité se montent actuellement à 151 agents DONT 28 ASSISTANTS DE SECURITE PUBLIQUE (ASP), dit-il. Pour fonctionner de manière idéale, il faudrait les augmenter d’environ 150 agents».

Pour mémoire, les ASP de catégorie 3 ou 4 sont armés, n’ont pas de brevet fédéral, sont sous payés et ne sont pas forcément Suisses. Ils font toutefois visiblement partie de la police cantonale, déjà aujourd’hui, et effectuent donc des missions de police.

Ainsi, il n’y aura donc pas d’étrangers ou de frontaliers dans la police cantonale?

DTT

15:49 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Et oui c'est tout le discours contradictoire (pour ne pas dire mensonger) de Maudet.

Il y a augmentation de l'effectif de la police ces dernières années....oui, mais pas de policiers, car ceux-là il y en a de moins en moins.... juste les effectifs globaux (ASP, secrétaire, ...).

Pas de policiers non-suisse.... oui... mais comme vous le dites les ASP oui.... et comme il y en a de plus en plus....et qu'ils font de plus en plus de taches de police....

Et on pourrait encore soulever des dizaines de points entre l'omission et le mensonge.... il y aurait de quoi faire des articles.... et pas seulement à la gloire de Maudet....

Écrit par : Pierre Meier | 19/02/2015

Les ASP 3 sont loin d'être sous payés avec une classe 12 pour des gens qui n'ont pas de brevet et peuvent être frontalier et/ou étranger.

Par contre, il est vrai que leur statut est bancal et qu'on ne leur paye pas leurs indemnités comme l'on devrait, puisque le département, pour faire des économies, jongle entre deux lois.

Écrit par : Clyde | 21/02/2015

Les commentaires sont fermés.