17/11/2014

Mais où s'arrêtera Pierre Maudet?

«Le Blick cherchait le huitième conseiller fédéral. On dirait que Le Temps l'a trouvé ce matin en pages 2 et 3». «C'est vraiment hallucinant cette double page...» «Ça coûte combien une publicité en page 2 et 3 du Temps? » Sur Facebook, vendredi 14 novembre, les commentaires ironiques des journalistes se sont multipliés. L’objet de leur courroux ? Une double page dans le «média suisse de référence», excusez du peu, consacré à la délicate application de la votation contre l’immigration de masse où le conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet explique comment il faut faire et propose carrément une feuille de route.

A Berne, c’est bien connu, tous les élus sont des incapables. Il n’y en a pas un qui a réussi à rendre compatible cette votation avec les accords que la Suisse a signés avec l’Union européenne. Mais le surdoué de la politique, chouchou des médias, gendre idéal, roi de la comm’, lui, il sait. D’ailleurs, et c’est écrit dans Le Temps, depuis le 9 février, «il consacre un quart de son temps aux conséquences de cette votation». Il n’en ferait pas un peu trop le jeune homme?

Au passage, on rappellera que la mission principale du trentenaire consiste à de se consacrer aux problèmes de sécurité dans le canton du bout du lac et de s’occuper de ses troupes. Et il a du pain sur la planche. Car là, on ne peut pas dire que l’ambiance est au beau fixe. Le dialogue est rompu avec les syndicats, la confiance est brisée avec sa base, la loi sur la police est contestée par référendum, les gardiens de prison en sous-effectifs sont furieux, l’IGS enquête à Curabilis (mais que se passe-t-il?), son couteux projet de fusion des pompiers «convergences» a été balayé, la responsable de formation des agents de détention est «out» et remplacée par une intérimaire, par ailleurs directrice d'une société d’assessments (bilan de compétences) qui a la police comme client. Ajoutons que Pierre 1er promet la construction d’établissements pénitentiaires sans en avoir ni le budget, ni le personnel…

Quand est-ce que Didier Burkhalter prend sa retraite?

DTT

 

11:37 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bein c'est pas en parlant de lui comme cela que vous alliez être engagé à su service de presse de la police :-)

Écrit par : davide | 17/11/2014

"l’IGS enquête à Curabilis (mais que se passe-t-il?)"

Demandez à Géo, il aura vite son idée sur la question...

Écrit par : Zigou-zigou | 17/11/2014

les banques suisse aussi sont les plus ouverte au monde
un plainte par semaine sympa pour les nationalistes

quand a maudet il a mis tout vos sous dans des cameras de surveillance
+ la police municipal au rabais est ses petites soirée comme le défiler de la police..

plr ils ont libéralisé la pauvreté et augmenté l'insécurité

A force de voté pour plus de sécurité on a tout perdu

A plus

Écrit par : 9 novembre | 19/11/2014

Assez d'europhiles à Berne ! Nos frontières filtrantes ont fait leurs preuves.

Ouste ! aux mondialisateurs !

La Suisse est le pays le plus ouvert sur le monde. Son succès le prouve.

Écrit par : jaw | 17/11/2014

Maudet s'est fait une spécialité de donner son avis alors que personne ne le lui demande. C'est ainsi qu'il occupe e terrain, mais encore faut-il avoir quelque chose à dire. Il y a quelques années, il avait commis un opuscule sur l'armée, auquel personne n'a prêté d'attention particulière, et qui a fini à sa juste place: aux oubliettes de la politique.

Donc, rien de nouveau de la part de l'ex-maire Maudet dans ce que vous décrivez. Ses idées politiques sont un peu à l'image de ce que l'on dit de la confiture: moins on en a, plus on l'étale.

Écrit par : Déblogueur | 18/11/2014

Il était le chef de la police communale, quels résultats ? Aucun.
Il est le chef de la police cantonale, quels résultats (on allait voir ce qu'on allait voir, hein) ?
Quels résultats? Le plus long mouvement de protestation depuis l'après-guerre.
La prison de Chandolon ? Un enfer.
Curabilis? Voyez le résultat.
Il est aussi, ministre de l'économie (!), quels actions? On ne sait pas.

Écrit par : Dagnaud | 19/11/2014

M. Maudet préfère disserter sur ce qui ne le regarde pas plutôt que de faire le boulot pour lequel il est payé et dont il a reçu mandat des électeurs genevois !!
Votre texte est excellent, Didier ; je me permettrais juste d'ajouter à la longue liste de casseroles de Maudet.com la démission du Directeur de Curabilis et la menace d'une prochaine grève des gardiens de prison.
Bien entendu, lorsqu'on consacre 1/4 de son temps aux conséquences du 9 février (!!) on ne peut espérer réussir à régler les problèmes concrets.
C'est peut-être également la difficulté de ces "politiciens professionnels" (Maudet, Berset) qui n'ont jamais travaillé dans la "vraie vie" et qui n'ont eu cesse de parler, parler, parler depuis toujours : ils conceptualisent beaucoup mais ne réalisent hélas pas grand chose.

Écrit par : A. Piller | 22/11/2014

Les commentaires sont fermés.