18/06/2014

Trop petits les Vernets? Et la Praille?

La Fan Zone fait le plein tous les soirs. Pour le plus grand bonheur des organisateurs et des amateurs de ballon rond. A priori, personne ne s’en plaint et surtout pas ceux qui vendent des bières, en l’occurrence ces mêmes organisateurs. Mais en limitant, pour des raisons de sécurité, à 7000 bipèdes chaque soir, quelque 2000 individus restent sur le carreau et ne peuvent pénétrer dans le lieu saint.

Alors, trop petits les Vernets? A la lecture de ces chiffres c’est évident. Pouvait-on aller ailleurs? Non, répond Sami Kanaan, le conseiller administratif en charge du dossier. Moi, modestement, je dis oui. Où ça? Dans le stade de Genève, à la Praille, tout simplement. Comme d’ailleurs cela se passe dans quelques enceintes, notamment en Allemagne.

Cette idée avait d’ailleurs été évoquée à l’été 2013 lors d’un déjeuner en compagnie de Sami Kanaan. Il suffisait, par exemple, d’installer l’inévitable écran géant d’un côté et une scène pour des spectacles de l’autre, recouvrir la pelouse et installer les incontournables stands de boissons et de nourriture. Cela aurait permis de rendre ce stade trop souvent vide un peu plus vivant.

Ce qui a cloché est que, selon mon petit doigt, l’ineffable patron du Servette FC et locataire des lieux, Hugh Quennec, ne voulait pas voir «son» stade réquisitionné par des hordes de joyeux fêtards. Reste quand même une question de fond, le boss des Grenat peut-il faire ce qu’il veut alors que le stade a été bien (trop?) soutenu par les pouvoirs publics?

Je dis ça, de dis rien, mais je pense que nos chers élus pourraient, devraient, intervenir. Après tout, il est à nous ce stade tristement inoccupé.

DTT

 

09:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.