04/01/2014

Le monde à l'envers

Ainsi donc, un gardien de la prison de Champ-Dollon a été condamné à des jours-amende, nous apprend la Tribune de Genève du samedi 4 janvier. Son crime? Il aurait frappé et cassé le nez d’un détenu considéré comme difficile. Le gardien est expérimenté. Le prisonnier est un dur à cuire. C’est le monde à l’envers.

Il faut voir les choses en face. La plus grande prison de Suisse est remplie de délinquants venus d’ailleurs n’ayant, pour la grande majorité d’entre eux, pas d’adresse à Genève. Dans la plupart des pays d’origine de ces malfaisants, le salaire moyen oscille entre 50 et 500 francs mensuels. Ces sommes sont souvent inférieures à ce qu’un détenu peut toucher en travaillant dans une prison telle que Champ-Dollon. Et on ne parle évidemment pas de ce qu’il «gagne» en commettant ses crimes.

Plus «sympathique», notre code pénal permet à ces vendeurs de drogues, voleurs et autres cambrioleurs interpellés d’être défendus par un bon avocat aux frais de la princesse, en l’occurrence le contribuable local. Dans ces conditions, la Suisse est devenue un aspirateur à délinquants, un eldorado pour la petite criminalité. Pour des gens qui n’ont rien à perdre et tout à gagner.

En discutant avec des agents qui ramènent, cela arrive, des criminels expulsés dans leur pays, ces derniers leur confessent être étonnés de ne pas être frappés par les policiers lorsqu’ils se font attraper en Suisse. Une pratique courante dans les pays d’origine de ces malfaisants. Ici, c’est presque le contraire.

Il ne s’agit pas pour moi de tomber dans l’extrémisme udécéien, loin de là, mais peut-être faut-il arrêter l’angélisme vis-à-vis de cette population indésirable. Ces étrangers-là, une écrasante minorité, fort heureusement, ne méritent vraiment pas tant d’égards.

DTT

16:09 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je suis perplexe...

Une pensée (tibétaine sauf erreur) dit : ne fais pas à l'autre ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse.

Je suis d'accord avec la majorité de votre discours. Ne serait-ce que parce que les handicapés, invalides, personnes âgées suisses, eux, n'ont aucun moyen de se défendre contre rien sauf à payer de leur poche un avocat à au moins Fr. 400.00 de l'heure, qu'ils n'ont pas l'aide nécessaire pour se faire à manger, ni même celle parfois de se faire changer une ampoule au plafond. C'est juste la réalité et c'est dramatiquement terrifiant.

Mais ! Cette réalité là, n'inclut pas pour moi le fait qu'un gardien puisse casser le nez d'un détenu.

Les renvoyer oui. Les empêcher d'entrer oui. Clairement. Ce n'est plus du Grand Genève ou de la Grande Suisse, c'est du Grand N'importe quoi et de la dilapidation constante des revenus du contribuable qui lui, rame comme une hélice.

Le problème est donc ailleurs. Et peut-être faudrait-il initier les gardiens aux arts martiaux qui permettent d'une simple pression d'endormir quelqu'un en quelques secondes. Ca va les calmer. En attendant que nos élus réagissent à l'angoisse permanente qu'ils font subir à leurs citoyens qu'ils soient suisses ou étrangers sachant se comporter de manière digne et responsable.

Alors pour résumer : dehors oui. Nez cassé : non.

Écrit par : Jmemêledetout | 04/01/2014

Je pense que tu as raison sur le fond mais il faut aussi mettre un garde fou pour l'attitude des gardiens.
Sinon c'est l'anarchie et les gardiens pourraient "tout se permettre", il faut faire respecter l'ordre de chaque côté des barreaux.
La justice a peut être voulu faire un exemple avec cette sanction.

Écrit par : Vaucher | 05/01/2014

De ce gardien, qui a cassé le nez d'un détenu, qui l'a frappé, on aimerait connaître son point de vue sur la prison de Champ-Dollon, la situation des prisonniers (combien de places, combien de détenus), hygiène, activités, ateliers, sports, sorties accompagnée et conditions de travail et salaires des gardiens.
Selon son témoignage, la raison du geste brutal du gardien n'est pas l'irresponsabilité ou le manque de maîtrise de lui-même mais un travail, des conditions de travail "à en devenir fou"!!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 06/01/2014

Les commentaires sont fermés.