09/12/2013

Apartheid et business

Lors de l’apartheid, l’Afrique du Sud était sous embargo. Un embargo que des sociétés helvètes ont allègrement contourné pour faire du business. Pas joli joli, chacun en conviendra. Quelles sont ces entreprises? On ne le sait pas exactement car, comme le relevait le journal la Liberté, «Berne refuse toujours de lever le secret d’Etat concernant les relations avec l’Afrique du Sud au temps de la ségrégation. Elle craint les plaintes contre des entreprises suisses». Eveline Widmer-Schlumpf est en charge de cet embarrassant dossier.

Peu après la mort de Nelson Mandela, l’ineffable Blocher a estimé que le leader de la lutte anti-apartheid est loué de manière exagérée. Une réaction peu étonnante lorsque l’on se rappelle que, durant les années 80, le conseiller national soutenait le régime ségrégationniste. A cette époque, l’entrepreneur Blocher avait fondé et présidé le Groupe de travail d'Afrique du Sud (Arbeitsgruppe Südliches Afrika). Cet organe soutenait ouvertement le régime raciste sud-africain pourtant condamné par l'ONU.

C’est le président de la Confédération en exercice, Ueli Maurer, qui va se rendre aux obsèques de Madiba. Une bonne occasion, peut-être, pour ouvrir ces fameuses archives et tourner la page de cette autre sombre période de notre histoire. A moins que le fait que les trois Helvètes cités plus haut, qui se connaissent bien, ont tous la même origine politique ne poserait problème...

DTT

 

11:21 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

merci, v ous dites ce qui fut et ce qui est! Finanzplatzschweiz a toujours et jusqu'u dernier moment soutenu le système d'apartheid! La lutte continue pour que la vérité soit révélée. divers groupes y travaillent, mais les médias ne sont pas pressés de collaborer dans ce sens.
Merci encore.

Écrit par : cmj | 09/12/2013

Les commentaires sont fermés.