04/11/2013

Les étranges silences du PLR

Dans l’affaire des éoliennes des SIG, tout le monde le reconnait, le si dérangeant Eric Stauffer a joué un rôle déterminant. On a même pu lire dans un communiqué que les discussions avec la société tessinoise Ennova ont été organisées «sous l'égide du Département de la sécurité, avec la participation déterminante du député MCG».

Il est évident que le bouillant élu n’a pas pu agir de son propre chef et à sa seule initiative. D’ailleurs, de quel droit et à quel titre aurait-il pu intervenir? Il n’est que député et n’est plus membre du conseil d’administration de la régie publique.

Comme le disait le magnifique Michel Audiard, «il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages», en clair, il ne faut pas nous prendre pour des idiots. Si Eric Stauffer est parvenu à dealer cette opération, c’est qu’il avait reçu l’aval et l’accord de Pierre Maudet, ministre de tutelle des SIG.

Ces deux hommes, ennemis politiques d’hier, ont donc pactisé. Le leader de ce fameux parti populiste, si détestable pour les partis gouvernementaux, a ainsi fait copain – copain (et inversement) avec la locomotive électorale du PLR.

Ceci explique-t-il cela? Au PLR, les nombreux ennemis du MCG se sont murés dans un silence qui en dit long depuis qu’Eric Stauffer collabore avec Pierre Maudet. Vous avez dit embarras?

DTT

 

09:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.