22/10/2013

Les rumeurs, c'est si facile

Avoir les oreilles qui sifflent est assez désagréable, voire nauséabond. Dans mon dos, ce qui est toujours plus facile, il se murmurerait ainsi que je fricote tellement avec le MCG que, du coup, je travaille pour lui. Désolé pour ceux que cela arrangerait, c’est totalement faux car je ne suis pas engagé par le MCG, ni avec aucun autre parti d’ailleurs.

En politique, je n’ai pas d’amis. Il y a simplement des gens que j’apprécie plus que d’autres. Des gens vrais qui ont des convictions, même si je ne les partage pas, et qui défendent des idées non pas par intérêt personnel mais pour le bien de la collectivité. Oui, au MCG et aussi à l’UDC, eux qui font si peur, il y a également des gens intègres et honnêtes qui imaginent une société genevoise différente et qui font des propositions. Libre à l’électeur ensuite de faire ses choix.

Suis-je utopiste? Peut-être, mais je crois en l’être humain. Des potes et des personnes que j’estime, j’en ai dans tous les partis, sans exception. En revanche, je n’aime pas la mauvaise foi, l’hypocrisie, l’injustice et les magouilleurs.

Ce que j’aime encore moins est d’imaginer que la rumeur qui voudrait que je sois un journaliste «mcgiste» soit colportée par des personnes qui, elles-mêmes, manigancent régulièrement avec le pouvoir en place ou soient manipulées par lui.

Mes vrais amis et mes proches savent très bien où est mon cœur. Les autres, ça ne les regarde pas.

DTT

 

12:00 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il faut combattre les idées et respecter les hommes et les femmes qui les portent.
Il faut convaincre par le dialogue et la dialectique.
La Poltique est trop belle pour la laisser aux magouilleurs

Écrit par : Bertrand Buchs | 22/10/2013

Heu... non M. Buchs, il ne faut pas "combattre" des idées mais débattre des idées, parce que dans chaque idée il peut y avoir quelque chose de bon et de mal.

Débattre signifie écouter, présenter un avis différent, en ressortir le meilleur pour pouvoir enfin l'appliquer.

Or en politique, personne n'écoute personne et personne ne travaille AVEC l'autre et mais CONTRE l'autre.

Et c'est la raison de l'abstention et du ras-le-bol généralisé de cette puérilité qui nous mène tous au fond du gouffre.

Dans quelle langue faut-il le dire pour que cela soit compris ?

Écrit par : Jmemêledetout | 22/10/2013

..les gens n'ont que ça à faire, causer, "tailler"...cela confère à leur morne vie un semblant d'intérêt tant ils s'emmerdent. Reste tel que tu es Didier :-)

Écrit par : Valérie Cuenca-Berger | 22/10/2013

Y'en a déjà pas mal, des journalistes mcégistes....

Écrit par : On le dit? | 22/10/2013

au sein de son propre parti on trouve des camarades, les amis on les trouve ailleurs ..

Écrit par : Ludwig Muller | 23/10/2013

Dites-nous si c'est vrai puisque c'est ce au coeur de la dispute.

Vous avez été débarqué de Le Matin parce que vous êtes près du MCG?

Vrai ou faux?

Écrit par : Ihl | 31/10/2013

Les commentaires sont fermés.